30 ans en Provence

30 ans en Provence

Article inspiré de French Property News  / www.completefrance.com

Si vous pensez que le livre de Peter Mayle a ruiné la Provence, réfléchissez une 2e fois. 30 ans après la publication de son livre, le Parc Naturel Régional du Luberon a tout de même survécu au tourisme de masse, comparé à d’autres spots très touristiques!

Durant ses dernières années, Peter Mayle aimait s’asseoir à la terrasse de son café préféré, prétendant regarder le journal alors qu’il jetait quelques coups d’œil aux touristes.

L’auteur de “A Year in Provence” décédé l’année dernière, voulait savoir ce qu’ils pensaient réellement du Luberon, une région qu’il avait mis en lumière dans son “best seller” 30 ans auparavant. A l’époque, il les entendait se lamenter, en disant qu’avant la vie était moins chère, il y avait moins de touristes, moins de voitures dans les rues et le café coûtait moins de 3€.

D’entendre tous ces gens se plaindre, cela le décevait car le monde changeait partout, et souvent pour quelque chose de mieux. Et pourtant il disait que le Luberon n’avait pas tant changé en 30 ans.

Le soleil brille 10 mois par an, les magnifiques paysages montagneux, de cèdres et de pins, de tournesols et de vignes s’accompagnent des odeurs délicieuses de champs de lavande, de romarin et de thym.

Les villages perchés centenaires accueillent chaque semaine un marché avec des producteurs locaux, on peut toujours jouer à la pétanque et profiter d’un apéritif entre amis autour d’un bon verre de pastis. Cela a changé car le tourisme s’est accéléré mais le rythme de vie est toujours plutôt zen.

C’est d’ailleurs cela qui a attiré de nombreux acheteurs français et internationaux à investir dans cette partie du Vaucluse. Les gens achètent un territoire préservé. Certes, l’été c’est une région très touristique mais en dehors de cette période, cela reste plutôt calme. Le climat est parfait, ceux qui recherchent la quiétude mais aussi des activités conviviales trouveront leur bonheur !

Le Luberon est façonné d’une clientèle internationale venant de plusieurs pays différents. Ce n’est pas un endroit bling-bling, c’est beaucoup plus discret. Certaines stars peuvent venir s’installer à la terrasse d’un café ou flâner au marché, comme si elles faisaient simplement partie des locaux.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Fermer le panneau