You are currently viewing Portrait de Provence – Georges Ducos

Portrait de Provence – Georges Ducos

Le gardien de la forêt

« La forêt chasse le stress, assure la paix, la tranquillité et l’énergie. J’y travaille depuis maintenant quarante ans et chaque jour, j’y découvre de nouveaux aspects. » Georges Ducos est originaire de la région de Nice, mais passait ses vacances d’été dans la nature du Var chez ses grands-parents. C’est là que son amour pour la nature et les arbres est né. C’est en 1978 qu’il devint garde forestier – fonction qui porte un nom plus sophistiqué aujourd’hui : agent patrimonial.

« Je suis en charge de la qualité de vie et la rentabilité de la forêt – le cèdre est un bois noble qui ne requiert aucun traitement. C’est en 1861 dans la forêt des cèdres du Petit Luberon que furent plantés les premières graines de cèdres d’Atlas. Pour cela des petits fossés et murets furent construits pour protéger les jeunes plants contre le mistral. Ce n’est que quarante ans plus tard que les premières graines se sont reproduites, ce qui créa la deuxième génération. »

En 1952, la forêt endura un feu pendant une semaine entière. Heureusement, beaucoup de cèdres de la première génération survécurent à cette catastrophe naturelle. « Curieusement, le feu a aussi eu un effet positif : dû à la dévastation des petits arbres, les cèdres eurent plus d’espace pour respirer et plus de terre pour allonger leurs racines. Bien qu’ils s’étendent et grandissent doucement, le sol argileux, les rochers et blocs rocheux rendent le terrain accidenté où il est dur de trouver de quoi se nourrir et de quoi s’agripper. »

Les premières années, George Ducos expérimenta un accroissement d’intérêt pour les arbres, grâce à Peter Wohlleben ainsi que d’autres écrivains. « Les gens ont redécouvert l’existence des arbres, une solidarité mutuelle et même une certaine forme de communication. J’ai même entendu parler d’un cursus de Silvothérapie à Bruxelles où le pouvoir de guérison des arbres est le thème central.

Il y a 6 ans, avec ma femme, nous avons créée Rêve de Cèdres, un événement qui se déroule au printemps et où un pianiste itinérant est invité et érigé sur une plateforme haute de 5 mètres sur laquelle il joue. Mais il y a aussi de la danse, du théâtre et de nombreux ateliers qui y tiennent place. Car la forêt rassemble les gens… »

Laisser un commentaire